Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

lundi 26 octobre 2020

Les "Versets Sataniques" : roman de Salman Rushdie, 1988

 Le sachez tu ! ?

😮 : Les "Versets Sataniques" : on se souvient que ce roman de Salman Rushdie, sorti en 1988, lui avait valu une fatwa tenace de l'ayatollah Khomeini. Le roman relate les aventures de deux indiens, seuls rescapés d'un crash aérien du à un attentat terroriste.
Il y est question un imam, exilé de son pays, où il revient à la suite d'une révolution pour y dévorer son peuple, allusion amusante et à peine "voilée" à l'ayatollah K...
Mais les vrais versets sataniques, eux, auraient étés inspirés à Mahomet 8 ans avant son départ ("hégire") de La Mecque pour Médine en 622, par Sheitan (Satan) alors que les autres sont communiqués par l'ange Gibrahil (Gabriel).
Ces 6 versets (19 à 23) figurent dans la sourate 53, dont le titre est " L étoile" (an-najm) :
" 19. Que vous en semble [des divinités] Lat et Uzza, 20. ainsi que Manat, cette troisième autre ? 21. Sera-ce à vous le garçon et à Lui la fille? 22. Que voilà donc un partage injuste ! " Ces idoles sont d'illustres divinités, dont l'intercession doit être espérée. "
Ces versets ont étés récités par Mahomet, en signe réconciliation avec la tribu dont était issu Mahomet : les Quraychites, polythéistes qui exploitaient le site de la kaaba, où se situaient les statues des 3 déesses que l'on venait vénérer de toute la péninsule arabique.
Par la suite, cette révélation aurait été rectifiée et abrogée par le verset 52 de la sourate 22
(Attention : les sourates ne sont pas classées dans l'ordre chronologique, ce qui complique encore la compréhension...)
Les trois déesses vénérées à La Mecque étaient : Al-Lat, Uzza et Manat.
Les versets sataniques seraient une tentative de syncrétisme où Mahomet aurait tout d'abord concédé l'adoration des 3 déesses comme filles d'Allah..
L'abandon de La Mecque comme lieu de pèlerinage était inacceptable pour les polythéistes pour des questions financières évidentes.
Mais, finalement, d’Al-Uzza et Al Lat firent partie des 360 statues païennes, soit une par jour lunaire, de la Kaaba détruites par Mohammed.
On a vu, dans un article précédent de " Le sachez tu !? 😮 "que la déesse de l'Arabie pré islamique Al Lat et la déesse de Phrygie Cybèle, étaient une même divinité.
Sur la stèle ci-dessous, on retrouve donc, au pied de Al Lat, le lion qui a nourri Cybèle.
Stèle irakienne, retrouvée à Hatra, en Mésopotamie, dans le Nord de l'Irak actuel, représentant les 3 déesses du monde pré islamique : Al-Lat, Uzza et Manat. vers le 1er siècle après JC.
Elle est exposée au musée national d'Irak à Bagdad.

mercredi 21 octobre 2020

Enfant vient du latin infant, infantis et signifie à l'origine "qui ne parle pas" en latin,

 Le sachez tu !?

😮 Enfant vient du latin infant, infantis et signifie à l'origine "qui ne parle pas" en latin, comme on aurait : "a-phasique" en grec.
Infans se décompose en effet en : in (préfixe privatif) + fans, le participe présent du verbe for, fari signifiant "parler".
Le verbe latin for et le mot " fama" (réputation) ont la même origine que parler en grec : φημί, phêmi ou φάτις, phatis (parole) comme emphatique, ou φάσις, phasis ( discours ), φωνή, phonê (voix) comme télé-, a-phone, phonème
En latin (né)faste vient de "fas est "ou "ne+fas est" : ce que l'on (ne) doit (pas) dire.
Même origine également que fable, fabuler (dite) ou affable (à qui parle)
Cette racine grecque vient du radical indo-européen bʰā- (parler)
Pour illustrer "enfants" quoi de mieux que les délicieux moments maternels peints par Mary Cassat !?
Maternal Caress de Mary Cassat (1844-1926) 1896 exposé au musée de Philadephie.
Mary Cassat a peint de nombreux portrait de mère et enfants exprimant beaucoup de douceur et d'affection, dans des poses tendres et naturelles.
Dans ces deux portraits, les bébés mettent la mains sur/dans la bouche de la maman, comme ils le font souvent pour comprendre comment se forment les sons qu'ils entendent.
Malheureusement, la cataracte abîma la vue de Mary, elle du cesser de peindre en 1914, et devient définitivement aveugle en 1921.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette étymologie, et plus de 260 autres articles, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

lundi 19 octobre 2020

Blasphème vient du latin blasphemia, issu du grec βλασφημία

 Le sachez tu !?

😮 Blasphème vient du latin blasphemia, issu du grec βλασφημία, et du verbe βλασφημέω vlasphimo, signifiant : jurer, médire, attenter à la réputation, calomnier, diffamer.
βλασ φημέω se décompose en βλας (vlas) qui viendrait de βλάξ vlax (sot) ou du verbe βλάπτω, vláptō (léser, nuire), et de
φήμη, phêmê (parole, rumeur) apparenté au latin fama ( réputation) que l'on retrouve dans : diffamer, fameux, infâme, et fame, famous en anglais et famoso en espagnol, italien ou portugais.
Au fil des siècles, le sens de blasphémer s'est réduit exclusivement à l'insulte envers la religion.
En France, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 a supprimé la notion de blasphème du droit français, mais le blasphème est encore puni de mort en : Iran, au Pakistan, en Afghanistan, à Brunei, en Mauritanie et en Arabie saoudite.
La plus ancienne punition pour le blasphème prévue, se trouve dans la bible, puisqu'il s'agit d'un des 10 commandements :
"Tu n'invoqueras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain" (du style "nom de diou..." NDLR 😉 )
La punition est prévue dans Lévitique 24 verset 13 :
L'Eternel parla à Moïse, et dit : 14 Fais sortir du camp le blasphémateur; tous ceux qui l'ont entendu poseront leurs mains sur sa tête, et toute l'assemblée le lapidera.
William Blake (1757-1827) le Blasphémateur lapidé
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette étymologie, et plus de 260 autres articles, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

Iris était la messagère de la déesse Héra

 Le sachez tu !?

😮 Iris : (Ἶρις en grec ), la splendide Iris était la messagère de la déesse Héra, (femme -et soeur- de Zeus). Iris était fille de Electre, nymphe aquatique, et de Thaumas, dieu marin.
Autant Iris était belle, autant ses sœurs étaient laides : les 3 horribles harpies, femelles volantes, dévoraient tout sur leur passage et ne laissaient que des excréments.
Lorsque la douce Iris descendait de l'Olympe pour porter un message, ses pieds laissaient de magnifiques traces irisées : l'arc en ciel. Héra aimait beaucoup sa messagère, car c'est Iris qui la purifiait avec des parfums lorsque Héra remontait du royaume des morts. Iris donna son nom à la fleur et à l'oeil.
Fragrant Iris ; collection privée
Guillaume Seignac (1870-1924).
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette étymologie, et plus de 260 autres articles, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

mercredi 14 octobre 2020

Le sachez tu !? :O Sibyllin. Cybèle : si belle et sybilline

 Le sachez tu!? :O "Sibyllin" ( voilà, encore un "y" que l'on hésite hésite parfois à positionner ! ;) ).

Une réponse sibylline, c'est une réponse obscure, floue, difficile à comprendre, parce que les sibylles étaient, à l'origine, les prophétesses de la déesse Cybèle à Pessinonte, (aujourd'hui Balhisar, en Turquie) en Asie Mineure, au VIIIe siècle av. J.-C et que leurs oracles étaient vagues.
Cybèle, en grec Κυϐέλη Kybélê (gardienne des savoirs) était une déesse phrygienne, plus tard adoptée par les Grecs, puis par les Romains.
Kybélê personnifiait la mère nature, et c'était l’une des plus grandes déesses du Proche-Orient.
Kybélê était aussi connue sous le nom d’Agdistis en Phrygie, dans l'est de la Turquie et vénérée sous le nom de "Al-Lat" en Arabie préislamique. ( Allah et la déesse mère Al-Lat seraient ils liés ?)

La déesse Kybélê tenait son nom d'une pierre cubique noire, le "kubélè", qui la représentait et qui serait tombé du ciel sur le mont Dindymon à Pessimonte : sans doute une météorite, comme la pierre noire de la Kaaba, lieu où la déesse Al-Lat été déjà vénérée avant l'Islam.
Ces pierres cubiques, ou géométriques, vénérées en Arabie préislamique, portent le nom de "bétyles", mot issu de l'hébreu Beith-el ("maison de Dieu") donné à la pierre que Jacob avait dressé en stèle (Genèse 31:45).
Beith léhem, ville de Galilée, en hebreu בית לחם, signifie d'ailleurs "maison du pain"...
Mais ceci est une autre histoire... ! ;)
Cybele chevauchant son lion
Marbre signé Ferdinado Vichi (1875-1945) Florence.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette étymologie, et plus de 260 autres articles, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
https://www.facebook.com/Le-Sachez-tu-O-Chronique-%C3%A9tymologique-et-culturelle-106236634209640
- et sur mon blog :
www.country-connection.fr

Idylle, -ique vient du grec : εἰδύλλιον eidullion (petit poème)

 Le sachez tu !?

😮 Une "idylle", idyllique : vous avez eu des doutes sur la place du y ? avant/après le i ? 😉 Idylle vient du grec : εἰδύλλιον eidullion (petit poème), lui même issu de εἶδος eidos (forme, image, figure).
A l'origine, une idylle est un petit poème pastoral ou "bucolique",
(de βουκολικός boukolikos : bouvier, pâtre, ou pasteur de boeufs, racine : βοῦς boûs, bovin).
Le fondateur de ce genre est le poète grec Théocrite, né à Syracuse en Sicile, vers 310-250 avant J.C, un des 7 poètes de la pléiade poétique, imité plus tard, par le poète latin Virgile (70-19 avant J.C).
De forme courte une idylle célébrait la vie rustique et les amours charmantes de bergères, mais pouvait porter sur d'autres sujets : certaines idylles de Théocrite sont des chants de louange de souverains.
Frederic Leighton, Premier Baron Leighton (1830–1896)
"Idylle" peint en 1881, grande huile sur toile de 1,04 m X 2,12 m.
Collection particulière de Henry Keswick, le propiétaire du magazine " Spectator".
C'est la célèbre -en son temps- actrice "Lillie Langtry" qui posa pour la bergère de droite.
Emily Lebreton, fille du doyen de l'église anglicane de Jersey, épousa en 1874 le riche Edward Langtry, et eu de nombreux amants célèbres, dont le prince de Galle, futur Edouard VII et on la retrouve dans de nombreux tableau de cette époque victorienne et chez les pré-raphaélites en particulier.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette étymologie, et plus de 260 autres articles, est à retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur le blog :

lundi 12 octobre 2020

Le sachez tu !? :O " Méditation" vient du latin meditari:

 Le sachez tu !? :O " Méditation" vient du latin meditari: préparation à un discours -en général dans le langage religieux-

Meditari est issu d'un verbe latin, avec une évolution de son sens : medeor (soigner).
Pour faire un peu de "diachronie" (histoire de l'évolution de la langue) medeor (soigner) est issu, comme les autres mots de cette famille contenant le radical "med" (comme médicament, médecin, remède..etc), de "modus" qui signifie mesure, mode en latin.
Pour remonter plus loin, ces mots sont apparentés au verbe grec "médomai" : "μηδομαι"(méditer) issu du grec "mèdôs" ("μηδος") le "soin".
C'est aussi le sens du nom "Médée": celle qui médite.
L'ensemble est issu de la racine médique "med" (comprendre).

Pour remonter plus loin encore, le verbe grec medomai, méditer, a comme lointain ancêtre le mot sanscrit "mêth" : "comprendre" et le persan مزدا, mazdâ : "sage", lui même issu du vieux perse, 𐏈 𐏉 en écriture cunéiforme, désignant la divinité zoroastrienne "Ahura Mazdâ", Dieu de la sagesse, de la lumière et....créateur du monde...
Ouf !.. voici un sacré voyage dans le temps (environ 1400 ans avant Jésus Christ) et dans l'espace (Persépolis) : attention à la dépressurisation ! ;)

Pour illustrer " Meditation", voici :
"Le Philosophe en méditation" peint en 1632 par le néerlandais Rembrandt (Leyde 1606-Amsterdam 1669).
En réalité il s'agit de tout autre chose, puisque le nom initial donné par Rembrandt était : "Composition avec Tobie et un escalier en colimaçon". Tobie, personnage biblique aveugle et sa femme, Anne, en bas à droite, au foyer, attendent leur fils, Tobie, qui doit ramener des onguents pour guérir la cécité du père, qui a reçu des fientes d'oiseaux dans les yeux....
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette étymologie, et plus de 260 autres articles, est à retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
https://www.facebook.com/Le-Sachez-tu-O-Chronique-%C3%A9tymologique-et-culturelle-106236634209640
- et sur le blog :
www.country-connection.fr