Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

mercredi 15 juillet 2020


Le sachez tu !? 😮 Esperluette : voici une commande qui m'a été passée (merci à celle qui se reconnaîtra !). Il s'agit de ce signe "&" mis pour un "et" où le E et le T sont ligaturés, appelé également "et commercial" car on le retrouve dans les marques, surtout en anglais ( Marks & Spencer...).
Plusieurs pistes se dégagent, comme souvent, pour l'histoire de ce signe que l'on retrouve sur des manuscrits anciens :
- 1) En occitan on l'appelait : "es-per-lou-et" 😊 c’est-pour-le-et).
- 2) Une autre piste serait le mot latin sphaerula (petite sphère),
Ce logogramme aurait été inventé soit :
par Marcus Tullius Tiro, esclave affranchi et secrétaire de Cicéron au 1er siècle avant J.-C., qui aurait inventé un système de 1 100 signes dits « notes tironiennes » pour transcrire les discours de Cicéron, soit
par Alde Manuce, un imprimeur vénitien (1449-1515).
En anglais, de même, esperluette se dit "Ampersand" ce qui donne, décomposé : "and-per-se-and", c'est-à-dire : "et à lui tout seul".
L'esperluette était jusqu'à la fin du XXI° siècle la 27 ième lettre de l'alphabet et les élèves la prononçaient "ète".
Enfin, pour ma part, je me plairais à imaginer que cette petite forme ronde, au fond de la bouche, y est aussi pour quelque chose : la "luette", qui vient du du vieux français uette, lui-même issu du bas latin uvitta petit grain de raisin, diminutif de uva, raisin....
Qui sait !? 😉
TOUS DROITS RÉSERVÉS ©2019
Cette étymologie, et plus de 250 autres articles, est à retrouver sur :
- et sur le blog :

mardi 14 juillet 2020

Walter Scott (1771-1832), versus Alexandre Dumas (1802-1870) : deux auteurs littéraires, mondialement célèbres pour leurs romans historiques et pratiquement contemporains.
Mais lequel des deux a commencé à "violer l'histoire afin de lui faire de beaux enfants" selon l'expression imagée, (et imaginée ! 🙂 ) d'Alexandre Dumas, à propos des "Trois Mousquetaires", dont les personnages ont tous réellement existé, mais les aventures sont inventées ?
Dumas, né 31 ans après Scott, commence sa carrière par l'adaptation au théâtre, en 1822, d'une pièce : "Ivanhoé", parue 10 ans plus tôt en 1819 en Angleterre et signée d'un certain Walter Scott....
On dira aujourd'hui que ces deux écrivains ont inventé un genre littéraire grand public, nouveau à l'époque appelé aujourd'hui : " histo-tainment", anglicisme et néologisme désignant des fictions ayant pour cadre des faits historiques, où personnages réels et imaginaires se côtoient..(comme les enquêtes de N. Le Floch).
Mais Dumas a incontestablement été influencé par l'oeuvre de Scott : Dumas a 30 ans lorsque Scott décède et il lui survivra 38 ans.
Sir Walter Scott en 1822 peint par Sir Henry Raeburn (1756–1823) exposé au National Galleries of Scotland à Edinburgh.
Alexandre Dumas en 1855 par William Henry Powell (1823–1879)
exposé au Smithsonian American Art Museum de
TOUS DROITS RÉSERVÉS ©2019
Cette étymologie, et plus de 250 autres articles, est à retrouver sur :
- et sur le blog :
Le sachez tu !? 😮 Quel est le point commun entre un "péril" et une "expérience" ?
Péril, comme le substantif latin periculum, "petite expérience", dérivent du verbe périor "expérimenter", lui même issu de l’indo-européen "per" peril.
Expérience vient aussi du verbe latin perior avec le préfixe ex- (hors de) et apparenté au grec πεῖρα, peira (expérience) apparenté au verbe πείρω, peírô (traverser), même racine que περί, perí ( autour).
En d'autre termes, une expérience passe toujours auparavant par un péril, c'est ce qui résulte d'une prise de risque et quand on a fait le tour (péri) de ses expériences, on a "traversé", on est re ssorti "ex pério" de l'épreuve initiatique...
C'est, du moins, ce que suggère l'étymologie.. 🙂
Rien à voir, donc, avec la péritonite, composée de περί, perí (autour) et τοναῖος, tonaîos (tendu), quoique cela peut être une très mauvaise expérience ! 🙂
Edmund Blair Leighton (1852–1922)
In Time of Peril ( Au temps des Perils)
1897
huile sur toile
1,24 m x 1,68m
Auckland Art Gallery
Dans ce tableau, Edmund Blair décrit une scène romanesque d'un Moyen Age rêvé : la riche famille dun chevalier vient se réfugier, par bateau, dans un monastère, au petit matin.
On perçoit l'anxiété (regard vers l'arrière de l'enfant blond, bras du père sur la jeune maman portant son enfant), mais tout se passe sans bruit ( eau calme et rosée du petit jour), pas de geste brusques, pas de bouche semblant parler...
Le moine ouvre la porte avec précaution : le havre est à porté de rame. La barque est chargée de coffres, bijoux, étoffes et fourrures précieuses : tout ce que cette famille a pu emporter...
Sans doute un Prince menacé de mort pour une succession...
L'inspiration de Edmund Blair est sans doute venue d'un des nombreux romans de Sir Walter Scott " The Monastery" paru en 1820, où un anglais protestant vient trouver refuge dans un monastère ...
TOUS DROITS RÉSERVÉS ©2019
Cette étymologie, et plus de 250 autres articles, est à retrouver sur :
- et sur le blog :

vendredi 10 juillet 2020

Le sachez tu !? 😮 Cimetière vient du latin coemeterium, issu du grec κοιμητήριον, koimêtêrion "lieu pour dormir, dortoir", issu lui même du verbe κοιμάω, koimáô coma, "dormir", de l’indo-européen k̂ei-
Le rite de "l'incubation" consiste à dormir dans un sanctuaire ou un cimetière pour obtenir, sous la forme d'un rêve, les prescriptions d'un dieu guérisseur.
Incubation vient du latin in+ cubo, être couché
FRIEDRICH, Caspar David (1774-1840)
Cimetière de couvent sous la neige, 1817
huile sur toile, 121 cm x 170 cm
Une petite procession de moines ( fantômes ou réalité?) marche dans le froid et la neige vers les ruine d'un porte, celle de l'au delà : même en ruine, l'abbaye les conduit vers la lumière du ciel, (les couleurs plus chaudes) et la vie éternelle, car la froideur de ce bas monde compte pas... Les tombes sont en ruines, les arbres tordus et les croix à l'abandon..
.Ce chef-d’oeuvre, malheureusement, fut détruit comme beaucoup d'autres, en 1945 dans les décombres de l’ancienne Nazionalgalerie de Berlin écrasée sous les bombes alliées et russes.
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cette étymologie, et plus de 250 autres articles, est à retrouver sur :
- et sur le blog :

mardi 7 juillet 2020

Le sachez tu !? 😮 Vaccin vient du latin vaccinus "de la vache", de vacca (vache) avec le suffixe -inus (relatif à ..).
Vacca (comme en espagnol ou en italien) vient l’indo-européen waka, vache, même racine que vagio (vagir).
Le virus de la variole été historiquement recueilli dans les pustules du pis des vaches puis inoculé à l’être humain pour le préserver de la variole.
Variole vient du latin latin variola, qui a donné aussi vérole, varié, avarié, lui même issu de varius (tâcheté) et varus (pustule).
Le 14 mai 1796, un médecin anglais prodige, Edward Jenner, inocule sur des scarifications faites à un garçonnet de huit ans, James Phipps, le contenu des vésicules de la main de Sarah Nelmes, une trayeuse qui avait contracté la maladie de la "vaccine" transmise par une vache.
Or, Jenner constate que le jeune Phipps ne développe pas la variole : il venait d'inventer la vaccination.
La vache échappée 1885
de Julien Dupré peintre "rural" et animalier (1851-1910)
97 cm x 130 cm Huile sur Toile
Musee des Beaux Arts de Dunkerque
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cette étymologie, et plus de 250 autres articles, est à retrouver sur :
- et sur le blog :

lundi 6 juillet 2020

Le sachez tu !? 😮 Apothéose vient du grec ἀποθέωσις, apotheosis. Ceux qui ont suivi les chapitres précédents auront décomposé facilement :
ἀπο apo, loin, opposé et θεός theós, dieu (prononcer le th comme en anglais, langue entre les dents comme faire plus grec... ! 😉 )
Dans la mythologie grecque, l'apothéose c'est l'éloignement de la condition humaine et l'admission d'un héros parmi les dieux de l'Olympe : ce fut le cas pour pour Hercule/Héraclès
Ci dessous :
Apothéose d'Hercule, le plafond peint à Versailles
par François le Moyne (1733-1736)
Le salon d'Hercule est un salon donnant accès au Grand Appartement du Roi dans le château de Versailles.
Ce salon servit aux grandes réceptions, comme
le grand bal de 1739,
la réception des ambassadeurs du sultan Tippo-Sahib en 1788 et
la réception d’une députation de l’Assemblée nationale venue apporter à Louis XVI un décret proclamant sa fidélité, le 6 octobre 1789.
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cette étymologie, et plus de 240 autres articles, est à retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 😮 "
- et sur le blog :
Le sachez tu !? 😮 Qui a donc dit : "la critique est aisée mais l'art et difficile" ?!
"Lles absents ont toujours tort" ou encore :
" chassez le naturel et il revient au galop" ?!?😉
Il s'agit de Destouches, nom de scène de Philippe Néricault, comédien et auteur dramatique (1680-1754) contemporain de Marivaux.
Dans sa pièce « le Glorieux », en 1732, l'académicien a écrit en réalité : « La critique est aisée, et l'art est difficile. »
« Les absents ont toujours tort » est une réplique de sa pièce « l'Obstacle imprévu ».
Quant à " Chassez le naturel qui revient au galop", il s'agit d'une traduction d'un vers d'Horace condensé par Destouches.
.
Richelieu aurait fait appel à Destouches pour certains de ses discours.
Nicolas de Largillière
Portrait de Philippe Néricault dit Destouches
1741
Vous pouvez admirer ce portrait ( 81 cm x 64 cm )
au
Musée municipal de Bourg-en-Bresse, abrité dans l'une des ailes du deuxième des trois cloîtres du monastère royal de Brou
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cet article, et plus de 240 autres articles, est à retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 😮 "
- et sur le blog :