Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

vendredi 15 janvier 2021

Le sachez tu !? 😮 Boucher était à l'origine celui qui tuait les boucs

 Le sachez tu !?

😮 Boucher était à l'origine celui qui tuait les boucs. Boucher vient du vieux français bochier, issu de bouc, qui viendrait lui même du mot gaulois bucco.
Un bouc émissaire, quant à lui, est originellement, un bouc innocent, tiré au sort, symboliquement sacrifié en expiation des péchés d'Israël et chassé dans le désert vers l'ange déchu Azazel afin de détourner la malédiction divine.
Cette expiation est décrite dans la bible, Lévitique chapitre 16, verset 7.
Annibale Carracci, (rien à voir avec Hannibal Lecter, autre genre d'amateur de viande !) est né à Bologne en 1560 et mort à Rome en 1609; il a peint deux grand tableaux représentant une boucherie entre 1580 et 1590 et celui ci est exposé à l'Eglise du Christ d'Oxford.
Quatre jeunes bouchers sont fort affairés à peser, accrocher, et découper la viande pendant que le personnage de gauche semble chercher dans sa bourse, sa " bougette " (budget) de quoi payer ce qui vient d'être pesé.
Mais avez-vous compris à qui appartient la main de gauche, sur l'étal du boucher, celle qui semble subtiliser une côtelette ? Il s'agit bien de la main de la vieille femme, à l'arrière plan, qui profite manifestement de ce que tous soient bien occupés ! 😉
Huile sur toile de : 190 cm × 272 cm
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

mardi 12 janvier 2021

Le sachez tu !? :O inopinément apparenté au latin opinor, optio, optice et au grec opsomai, futur de oraô voir

 Le sachez tu !?

😮 Inopinément est composé de in (privatif) et opinément (bienvenu), apparenté au latin
- opinor (soupeser, penser) qui a donné opinion et
- optio (choix) qui, lui, a donné option.
Opinor et optio sont eux mêmes, apparentés au latin optice, venant du grec ὄψομαι, opsomai, futur du verbe ὁράω, oráô (voir).
ὀπτικός optikos est issu de ὄψ, ὀπός, ops, opós (vue ET voix) et a donné optique.
Opiner, (du chef), opinion, option et optique sont donc issus d'une même racine grecque.
Attention ! 😉 Rien à voir avec l'Opinel dont se servait votre grand-père pour trancher son saucisson... (Quoique ?)
Joseph Opinel (1872-1960) jeune taillandier savoyard, inventa la lame pliable à la main couronnée qui porte son nom, à l'âge de 18 ans seulement en 1890.
Et là... c'est le drame 😮 !
Difficile de trouver une illustration pour opiner, option, optique ou même Opinel !
Comme je fais ce que je veux 😃 j'ai choisi de privilégier le latin opinor (soupeser, penser) et d'illustrer ce mot par la :
Pesée des Âmes de l'archange Michel exposé aux Hospices de Beaune.
La " Pesée des âmes " est la figure centrale du retable polyptyque du Jugement Dernier de Rogier van der Weyden occupe tout un mur des Hospices, et fut peint entre1443 et 1452.
L'archange Michel est qualifié de psychopompe ou passeur des âmes et son regard pénétrant, sa beauté, son visage totalement symétrique et inexpressif montre son impartialité absolue.
La psychostasie ou pesée de l'âme du mort, existait déjà dans la mythologie égyptienne, puisqu'on retrouve des représentations de Maât, déesse de la justice pesant le coeur des morts avec une balance.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

Le sachez tu !? 😮 Glauque : ou quel est le lien entre une situation sordide, une maladie de l'œil, la couleur verdâtre, et le rocher de Scylla

 Le sachez tu !?

😮 Glauque : ou quel est le lien entre une situation sordide, une maladie de l'œil, la couleur verdâtre, et le rocher de Scylla ?
Les jeunes qualifient souvent de " glauque " une situation sinistre depuis les années 80 et, de ce fait, ce mot évolue actuellement vers une connotation péjorative, alors qu'initialement glauque signifiait seulement verdâtre, du grec γλαυκός, glaukos, vert-gris ou bleu-vert ou " pers ".
Etrangement, le verbe γλαύσσω, glaussô signifiait avoir des yeux clairs et brillants.
Le glaucome est aussi une affection oculaire dégénérative, affectant le nerf optique et diminuant petit à petit le champ visuel, donnant sans doute l'impression de voir à travers une eau trouble et verdâtre.
Glaucos est également un Dieu marin de la mythologie grecque, pas tout à fait le géant vert du maïs en boite... Quoique ? ... 😉
Fils de Poséidon et de la nymphe Naïs, Glaucos, d'abord simple pêcheur, vit un jour des poissons ressusciter et retourner à la mer après avoir mangé une herbe. Glaucos les imita et se sentit aussi irrésistiblement attiré par la mer.
Au fond de l'eau, les Néréides l'accueillirent et le transformèrent en un vieillard au torse couvert d'algues et au corps se terminant par une queue de poisson.
Alors que Glaucos vivait dans la mer à Délos, entouré des Néréides, il tomba amoureux de la nymphe Scylla. Mais repoussé par celle-ci à cause de son aspect, il demanda à la magicienne Circé un philtre d'amour.
Hélas, Circé, jalouse, lui donna un poison qui transforma la belle Scylla d'abord en montre, puis en rocher, formant ainsi le détroit de Messine, entre l'Italie et la Sicile, où l'on tombait de Charybde en Scylla, ou de mal en pis.
Dans le tableau ci-dessous, on remarque l'apparence de Glaucos, conforme au mythe, en vieillard avec une queue de poisson, des algues à la ceinture dans une dominante verdâtre.
Eros-Cupidon, au dessus de lui, lui décoche une de ses flèches, alors que Scylla le domine, encore belle mais déjà sur un rocher, préfigurant ainsi le triste sort qui l'attend ...
A l'arrière plan, les Néréides semblent faire signe à Glaucos de les rejoindre et d'abandonner sa passion non partagée, ce qui aurait évité bien du tourment à beaucoup de marins.
"Glaucus et Scylla" de Jacques Dumont dit Le Romain. (1701- 1781) Huile sur toile au musée des beaux-arts de Troyes.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

lundi 11 janvier 2021

Le sachez tu !? 😮 Sédition une incitation à la révolte de sed (mais/se) + itio (allant)

 Le sachez tu !?

😮 Sédition signifie, en français comme en anglais, une incitation à la révolte et au soulèvement.
Sédition vient du latin seditio, composé de sed (mais/se) + itio (aller, du verbe eo), donc : "allant de mon côté".
Sed en latin veut dire "mais" car ce mot est une forme du pronom "se" ou "en soi", "pour ma part", avec une nuance d'opposition que l'on retrouve dans "seulement" composé de seul + ement.
Aux Etats Unis plusieurs lois furent votées réprimant durement ceux qui diffuseraient des écrits ou des discours hostiles au gouvernement : les "seditions acts", lois sur la sédition.
Après le vote de la "Sedition Act" de 1918 aux Etats Unis, le New York Herald publia cette caricature de William Allen Rogers vantant l'autorité de l'Oncle Sam pour «rassembler» ceux qui formuleraient des critiques sur le gouvernement : les traitres, les espions, etc...
La Sedition Act rend en effet illégal le fait de «prononcer, imprimer, écrire ou publier en temps de guerre toute critique déloyale, profane, calomnieuse ou abusive sur le gouvernement, la Constitution, les forces militaires ou navales, le drapeau, l'uniforme de l'armée ou de la marine des États-Unis».
"Now for a Round Up" maintenant, un rassemblement (des ennemis de l'état américain) caricature publiée le 9 mai 1918 et conservée à la Bibliothèque du Congrès américain.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :



vendredi 8 janvier 2021

Le sachez tu ?! Aphrodite, née de l'écume ou skum, des mers du Nord !?

 Le sachez tu !?

😮 " Ecume " : l'origine de ce mot nous vient des mers du nord, de la langue des Goths, se séparant vers 200 après J.C. en Wisigoth, Goths "sages" ou de "l'ouest", et Ostrogoths, Goths "brillants" ou de "l'est".
Cette langue ancienne est le gotique, sans "h", la plus ancienne des langues germaniques attestées.
Le mot gotique 𐍃𐌺𐌿𐌼, skum a donné le veil allemand skûm, l’anglais scum (écume ou crasse),
le scandinave skûm,
le danois skum,
le néerlandais schuim,
l'allemand Schaum,
l'italien : schiuma
et le catalan, l'occitan et le portugais escuma,
Cette déclinaison du mot écume, nous permet de suivre, à la trace, la migration des Goths, de l'est et de l'ouest, guerriers qui ne manquaient pas de faire des vagues sur leur passage... 😉
L'écume de mer est aussi le nom attribué à la sépiolite, un minéral blanc et tendre, flottant dans la mer Noire et dont on fait des pipes.
Aphrodite est née du sexe de Ouranos, Dieu du Ciel, émasculé par son fils Cronos.
Le sexe de Ouranos, tombé dans la mer près de l'île de Chypre, provoqua une écume blanche ou aphros, ἀφρός, d'où serait née la déesse.
Aphrodite de Adolf Hirémy-Hirschl, peintre juif hongrois (1860–1933) vers 1893
huile sur toile de 1,10 m x 2,75 m.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :



Le sachez tu !? Honoré Fragonard, cousin du peintre était anatomiste

 Honoré Fragonard, (Grasse 1732-Charenton 1799), est le cousin germain du peintre Jean-Honoré Fragonard, né la même année que lui.

Cet anatomiste a crée une vingtaine d'Écorchés, dont le "cavalier de l'Apocalypse", conservés au musée Fragonard dans l'École vétérinaire d'Alfort.
En 2009 une exposition chinoise basée sur le même principe d'injection de cire pour conserver et présenter de véritables corps humains avait fait scandale à Paris



Le sachez tu !? :O Embuscade vient de l'italien emboscare, dans un " bois"

 Le sachez tu !?

😮 Embuscade vient de l'italien emboscare, tout comme embusquer, débusquer, embûche, ou encore embush en anglais : c'est une technique d'attaque surprise, où l'on guette l'ennemi, dissimulé dans un bois (bosco), un buisson.
Une influence du mot busc (baleine de corset, lame) est peut-être à considérer également.
Guet-apens, signifiant également embuscade, n'est, lui, pas d'origine anglaise comme sa sonorité pourrait le faire penser, mais bien une locution de vieux français apparentée à "guet-appensé" (un guet pensé à l'avance).
Guet, guetter, sont issus eux-mêmes du vieux-francisque wahtôn, (veiller, surveiller) qui a donné aussi l'allemand warten, ou l'anglais wait, attendre.
Le "W" en francisque ou en vieux-saxon se transforme en "G" en français comme dans war, guerre, wardian, gardien, William, Guillaume, etc...
Evariste Carpentier ( 1845-1922)
Chouans en embuscade.
Le chouan, insurgé royaliste de Bretagne ou de Normandie, intime, d'un geste de la main gauche, le silence à ses neuf hommes, (les avez-vous repérés ?) qui, embusqués, font le guet.
Ces hommes, de tous âges, sont dissimulés, les visages cachés sous les chapeaux, armés de lances, de faux et même de mousquets. Ils attendent sans bruit le bon moment pour attaquer le détachement de républicains qui ne saurait plus tarder.
La lumière de la lune met en évidence la chemise blanche et le panache du chapeau du noble dont l'épée est prête à frapper et le pistolet à la ceinture, prêt à tirer. Il porte une très élégante ceinture blanche nouée autour de la taille.
Ce tableau fut peint vers 1883 et on peut le voir au Musée d'art et d'histoire de Cholet.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :