Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

samedi 27 février 2021

Le sachez tu !? 😮 Chandail : le pull des (mar)chands d'ail bretons des Halles de Paris.

 Le sachez tu !?

😮
Chandail : désignait initialement le gros pull en laine chaud et tricoté, porté par les maraichers bretons des Halles de Paris.
Ce gros tricot était porté par les vendeurs d'ail appelant le chaland en criant "Marchand d'ail"...
En perdant la première syllabe, donc par aphérèse, "marchand d'ail" aurait donné le diminutif "chandail", désignant d'abord le vendeur, puis son vêtement par métonymie.
Le "pull", lui, est l'abréviation de pull-over, de l'anglais to pull over, "tirer par-dessus" (la tête) puisque le pull est un tricot qui n'a pas de boutons.
Marie-François Firmin-Girard (1838-1921)
Marché d'automne aux Halles, collection particulière
83 x 117 cm, signé en bas à gauche " FIRMIN-GIRARD"
Cette merveilleuse évocation du marché des Halles de Paris, est une des nombreuses peintes par Firmin-Girard.
Ce tableau restitue formidablement l'agitation fébrile des petits matins des halles.
Une multitudes de détails amusants ou insolites lui donne vie : porteurs, chiens, publicités d'époque...
On aperçoit à gauche le pavillon des Halles conçu par l'architecte Victor Baltard.
Les pavillons de fonte et de verre, commandés par Napoléon III, furent réalisés entre 1852 et 1870 pour abriter les Halles.
Baltard mourut en 1874, quatre ans après que le dixième pavillon ait été érigé.
A droite, derrière les arbres sans feuilles, on aperçoit le clocheton de l'arrière de l'église Saint Eustache, avec son horloge qui, elle, existe toujours, contrairement aux pavillons Baltard démolis en 1971, après seulement un siècle d'utilisation.
Ce tableau, estimé entre 80,000 et120,000 dollars, a été vendu 254,500 dollars à Sotherby's, prix d’adjudication avec commission acheteur : un bon investissement, non soumis à l'ISF ! 😉 ...
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

vendredi 26 février 2021

Le sachez tu !? un funambule, un noctambule, un somnambule, un préambule, déambuler, une ambulance, un marchand ambulant, une médecine ambulatoir

 Le sachez tu !?

😮
Quel lien existe-il entre : un funambule, un noctambule, un somnambule, un préambule, déambuler, une ambulance, un marchand ambulant, une médecine ambulatoire ?... 😮
Dans tous ces mots, on reconnait la racine latine du verbe ambulare, ambulo, se promener, je me promène.
Ambulo est sans doute lui même constitué du préfixe amb-+ le radical indo-européen commun *ā̆l- (aller) qui a aussi donné, le grec ἄλη, alê, (aller, errer)
Les préfixe sont : funis- : fil, noct- : nuit, somnus- : sommeil, pré- : avant, dé- (séparation).
La circumambulation (circum : autour) est le rite religieux répandu et très ancien où les croyants tournent en boucle autour d’un monument, comme la Kaaba, ou les murs de Memphis, dans l'Egypte antique.
Ci-dessous, l'affiche du célèbre funambule Arsens Blondin qui se produisait à Paris dans les années 1880, un espagnol qui avait emprunté son nom de scène à Charles Blondin, Gravelet de son vrai nom (1824-1897) le funambule qui traversa le premier les chutes du Niagara en 1859, devant 12000 spectateurs.
Lithographie en couleur, 80 × 60 cm,
imprimerie Charles Levy Paris
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

Le sachez tu !? 😮 Tarentelle et Tarentule viennent de Tarente, le port d'Italie du sud

 Le sachez tu !?

😮
Quel est le lien entre la Tarentelle, danse italienne, l'araignée Tarentule, et Tarente, le port d'Italie du sud ?
La "Lycose de Tarente" ou "Tarentule des Pouilles", est une araignée répandue dans la région des Pouilles, plus précisément dans la région du port de Tarente, (dans le talon de la botte, côté semelle, pour les nuls en géographie 😉 ).
Or, autrefois, on prêtait à la morsure de cette grosse araignée des effets graves, tels que des troubles neurologiques, allant des spasmes à la léthargie, mais, sans doute par erreur.
Ces symptômes sont vraisemblablement plutôt dus à la morsure de la veuve noire méditerranéenne également présente dans la région, mais beaucoup plus petite.
La seule façon de freiner cet état de léthargie du au poison de la tarentule était, croyait-on, de maintenir le malade dans une agitation effrénée, grâce à une danse : la Tarentelle.
De plus, pour que le processus de guérison soit complet, tout le village devait participer à cette forme d'exorcisme.
Cette thérapie portait le nom de tarentisme ou tarentulisme.
Cependant, la tarentule avait peut-être "bon dos", car la danse faisait partie des interdits religieux dans l'Italie très austère du Moyen Age.
Or, cette danse folklorique de village, en ronde ou en danse de couple assez lascive, mais "sans contact" (oui, comme les cartes bleues) étant exécutée pour la bonne cause, elle contournait les interdits religieux ! 😉
Aquarelle datée de 1828, portant l'inscription Vatta, ou Gatta en bas à droite.
Auteur inconnu.
Deux couples colorés dansent la Tarentelle, sans se toucher, sur la musique de deux musiciens : un homme chantant et jouant du luth et une femme assise rythmant les pas endiablés à l'aide de son tambourin.
Les danseurs ont tous dans les mains, des "nacchere", sorte de castagnettes italiennes.
Une bouteille de chianti dans sa coque d'osier protectrice et rafraichissante, trône au premier plan, semblant indiquer que l'ambiance est bien arrosée.
A l'arrière plan, une femme, plus sage, est assise avec son enfant.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

samedi 20 février 2021

Le sachez tu !? 😮 "Echec et mat" vient de l'arabe aš-šāh māta, "le roi est mort", du persan šhâh mât,

 Le sachez tu !?

😮
"Echec et mat" vient de l'arabe : الشاه مات aš-šāh māta, "le roi est mort", traduction, en réalité erronée, du persan : شاه مات šhâh mât, "roi pris" ou plutôt de شاه ماند, šhâh mând, "roi abandonné, seul"
En effet, le roi est la seule pièce à ne pas pouvoir être tuée.
Cependant, le dernier Sha d'Iran, Mohammad Reza Shah Pahlavi, lui, est bien mort, seul et abandonné, au Caire le 27 juillet 1980...
Le chaturanga, du sanskrit चतुरङ्ग caturaṅga signifiant quatre corps, est un ancien jeu de stratégie indien, ancêtre du jeu d'échecs, et se jouant à quatre ou deux joueurs.
Le mot chaturanga figure dans l'épopée mythologique "Râmâyana", en sanskrit : रामायण, "la Geste de Rāma" composée dès le III° siècle avant. J.-C.
Chaturanga, est un terme militaire désignant les quatre corps d’armée indienne : éléphants, cavaliers, chars et fantassins.
En Orient, les échecs se sont développés à partir de la version chinoise, le Xiangqi, 象棋 , littéralement "échiquier des éléphants", en Corée et au Japon au X° siècle.
Manière de Caravage (1571–1610) Joueurs d'Echec
1610
Huile sur toile exposée à la Galerie de l'Académie de Venise.
Dans cette fin de partie, où les trois regards sont fixés sur la pièce que bouge le jeune homme au panache et pourpoint rouge, c'est le personnage central qui est remarquable : une femme, alors qu'en 1610, sa place était plutôt à sa broderie...
Cette jeune femme a une partie du visage dans l'ombre...
Remarquez : elle a le bras gauche autour du cou de son jeune frère, comme pour le soutenir, mais elle tient une fiole, qu'on devine à peine : soporifique à verser dans le verre de l'adversaire ? Tout est possible... d'autant que Caravage a peint, auparavant "Les tricheurs" au jeu de carte, où deux complices flouent un troisième.
Jeune femme et jeune homme se ressemblent et leur expression concentrée, bouche fermée, est commune.
Le personnage de gauche, lui, pourtant plus âgé, barbu, exprime la surprise : bouche ouverte, main levée, yeux écarquillés :
Ce coup final là, il ne l'avait pas vu venir ! 🙂
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

Le sachez tu !? 😮 Quel est le lien entre une viole de gambe, gambader, de jolies gambettes, un vieillard ingambe et Gambetta ?

 Le sachez tu !?

😮
Quel est le lien entre une viole de gambe, gambader, de jolies gambettes, un vieillard ingambe et Gambetta ?
On retrouve ici le mot gambe, du latin gamba (jarret), du grec καμπή, kampế (articulation)
- La viole, ancêtre du violon, se tient entre le jambes,
- Gambader c'est sauter sur ses jambes,
- Les belles gambettes de Mistinguett, de son vrai nom Jeanne Florentine Bourgeois, est une chanson de 1933, si, "c'est vrai" 😉
D'ailleurs, La Miss Tinguette avait pris une assurance sur ses magnifiques jambes de 500 000 francs français en 1919.
-Un vieillard ingambe est un vieillard encore bien en jambes, donc encore alerte, et le mot est parfois employé à tord.
Leon Gambetta portait un nom de famille italien signifiant petite jambe. Il fut membre du Gouvernement de la Défense nationale en 1870 puis chef de l'opposition.
Jeune femme jouant de la viole de gambe (autour de 1624)
Gerrit (Gérard) van Honthorst (1590-1656)
surnommé Gérard de la Nuit, pour ses clairs-obscurs, né et mort à Utrecht, ville hollandaise réputée pour la fabrication du velours.
La joueuse de viole de gambe a un sourire particulier et de petites dents amusantes...
Outre ses portraits de commandes, il a peint de nombreux personnages jouant de différents instruments : viole, violon, luth ou guitare.
Certains sont hilares, instruments et verre de vin à la main.
Impossible de localiser " La joueuse de viole de Gambe", mais son pendant, même format, même modèle "Femme accordant un luth" (1624), huile sur toile, 83 × 67 cm, est visible au
Musée national du château de Fontainebleau.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :

jeudi 18 février 2021

Le sachez tu !? :O "sine nobilitate" abrégée en "s.nob" à Cambridge

 Le sachez tu !? :O

Snob vient en réalité du latin, en ayant fait un petit passage par l'Angleterre : les romains plébéiens méritants pouvaient inscrire leurs fils dans des écoles réservées aux nobles patriciens, mais la mention "sine nobilitate" aurait figuré avec leur nom.
Cette mention aurait été abrégée en "s.nob", et reprise plus tard sur les registres de université de Cambridge, fondée en 1209, et du collège d'Eton fondé en 1440.

Les jeunes gens sans titres tentant d'imiter les manières des "nobs" (de la nobility), ces derniers les tournaient en dérision.
Snob signifiait également "cordonnier" en anglais argotique au XVIII°.
Mais le mot snob devint vraiment à la mode en 1848 lorsque William Makepeace Thackeray (1811-1863) l'auteur de Barry Lindon, fit paraitre son "Livre des Snobs".

Imbu, c'est celui qui se gonfle, ou gonfle les joues, (avant de gonfler les autres ! :) ) puisqu'il vient du latin im+buo, "remplir", et du grec βύω, buô, "emplir", du radical indo-européen *bu, "gonfler", qui a donné aussi bufo, un crapaud qui enfle ses joues...
Orgueil, enfin, vient du vieux-francique urgôli, "fierté", et de l'ancien haut allemand urguol, "remarquable".

Louis-Léopold Boilly (1761-1845) :
Miniaturiste, peintre, graveur
L'orgueil 1824, lithographie
appartenant à la série : Les sept péchés capitaux
Library (bibliothèque) of Congress,
Washington D.C (District of Columbia)
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
https://www.facebook.com/Le-Sachez-tu-O-Chronique-%C3%A9tymologique-et-culturelle-106236634209640
- et sur mon blog :
www.country-connection.fr

mardi 16 février 2021

Le sachez tu !? :O Humour, mot anglais, vient du français humeur, du latin humor : " liquides corporels"

 Le sachez tu !? :O Humour : voici encore un mot qui a fait la navette entre la France et l'Angleterre, en nous revenant avec un sens sensiblement différent.

Humour vient du français "humeur", qui vient du mot latin humor signifiant liquide corporel : sang, bile, lymphe.
Humor, ou umor, est de la même famille (un "cognat") que le grec ὑγρός, hygrós, humide, issus tous deux de l'indo-européen *u:egw-(humide)
Colère vient d'ailleurs du latin cholera, issu du grec χολέρα, kholéra, de χολή qui a donné chole "bile".

Pourquoi ce lien entre la bonne ou mauvaise humeur et les fluides corporels ?
Parce que, selon le père de la médecine grecque, Hippocrate (460 avant J.C. - 377 av. J.C.) il existait quatre "humeurs" ("liquides corporels"), influençant nos états d'âme :
- le sang donnant le caractère sanguin ou jovial,
- le phlegme ou lymphe donnant le caractère lymphatique ou flegmatique
- la bile jaune donnant le caractère bilieux et violent.
-la bile noire ou atrabile, donnant le caractère mélancolique.
Mélancolie est d'ailleurs composé de μέλας mélas, noir + χολή khōlé, bile.

De plus, il faut noter que l’anglais "spleen" signifiant en français "mélancolie", vient de l'anglais spleen, signifiant rate, qui vient du latin splen, rate, lui-même issu du grec ancien σπλήν, splēn, rate, celle qui est censée produire la bile noire !
D'ailleurs, ne vous faites pas de bile, dit-on communément ! ... ;)

C'est ainsi que, pour chasser les mauvaises "humeurs", on a pratiqué depuis les grecs jusqu'au milieu du XIX°, la fameuse "saignée" qui avait au moins la vertu de débarrasser définitivement... les médecins de leurs patients irascibles et colériques ! ;)

1805 exposé à Londres au Victoria et Albert Museum
James Gillray (1757-1815) "breathing a vein"
James Gillray fut un caricaturiste célèbre pour ses dessins satiriques.
Le malheureux patient, dégouté, détourne les yeux pendant que le médecin au rictus hideux pratique une saignée ressemblant plutôt à une torture...
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
https://www.facebook.com/Le-Sachez-tu-O-Chronique-%C3%A9tymologique-et-culturelle-106236634209640
- et sur mon blog :
www.country-connection.fr