Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

mardi 16 novembre 2021

Le sachez tu !? 😼 "Le jeu n'en vaut pas la chandelle"

Le sachez tu !? 😼 "Le jeu n'en vaut pas la chandelle" Cette expression date du XVII° siĂšcle, pĂ©riode oĂč les jeux de cartes et d'argent Ă©taient trĂšs rĂ©pandus dans la noblesse oisive, et oĂč les frais de chandelles reprĂ©sentaient un budget considĂ©rable dans les chĂąteaux... (Il n'y avait pas internet 😉 ). Les mises de ces jeux d'argent pouvaient atteindre des enjeux considĂ©rables; si ce n'Ă©tait pas le cas, la mise, le jeu, ne couvrait mĂȘme pas le coĂ»t de la chandelle qu'il fallait dĂ©penser pour Ă©clairer la partie. "BrĂ»ler la chandelle par les deux bouts" : faisait Ă©videmment rĂ©fĂ©rence Ă  une façon de vivre dispendieuse, en gaspillant la chandelle sans Ă©conomie. "Tenir la chandelle" : Ă©tait le rĂŽle des valets de pieds lors des rencontres amoureuses nocturnes de leurs maitres et maĂźtresses. Le serviteur devait attendre patiemment que l'entrevue fusse (oui, c'est un U 😉 ) terminĂ©e pour reconduire leurs seigneuries sans embĂ»ches... Chandelle vient du latin candela et quand on en voit 36, c'est qu'on a un Ă©blouissement. Elle Ă©tait faite de suif, et brĂ»lait avec beaucoup de fumĂ©e et une odeur nausĂ©abonde de graisse cuite. Quand la "chandelle est morte", comme dans la chanson de la mĂšre MichĂšle, c'est une allusion grivoise Ă  quelque chose qui ne... heu... s'allume pas... 😉 La chandelle fut remplacĂ©e peu Ă  peu par des bougies de cire d'abeille, plus chĂšres, fabriquĂ©es en AlgĂ©rie, dans le port de Bougie, aujourd'hui BĂ©jaia, La bougie avait l'avantage de sentir bien meilleur. Ci-dessous : Johann Baptist Anton Raunacher (1729- 1771) Partie de "Pharaon" , peinture murale du chĂąteau de Eggenberg Ă  Graz en Autriche On remarque le croupier, "la Banque" : personnage debout Ă  gauche qui ramasse les mises avec son rĂąteau. Bonus : Le pharaon est un jeu de carte, ancĂȘtre du Black Jack, oĂč chaque joueur mise indĂ©pendamment des autres sur la valeur de la prochaine carte tirĂ©e par le banquier. La noblesse du XVIII° siĂšcle, totalement entichĂ©e de ce jeu de hasard, misait des soirĂ©es entiĂšres et perdait parfois des fortunes. TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019 Cette Ă©tymologie, et plus de 400 autres articles, est Ă  retrouver sur : - ma page Face Book : " Le sachez tu !? đŸ“· " https://www.facebook.com/Le-Sachez-tu-O-Chronique-%C3%A9tymologique-et-culturelle-106236634209640