Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

mercredi 23 novembre 2022

Les Sachez Tu !? 😼 Pipistrelle , une ombre vespĂ©rale, l'office des vĂȘpres, et le jardin des HespĂ©rides : vesper, soir

 Les Sachez Tu !?

😼 Pipistrelle
Quel est le lien entre :
une pipistrelle, une ombre vespĂ©rale, l'office des vĂȘpres, et le jardin des HespĂ©rides ?
A premiĂšre vue, la relation sera difficile Ă  faire, cette fois-ci !
Et pourtant, c'est simple : c'est... le soir !
Pipistrelle est une petite chauve-souris qu'on voit voler le soir, et son nom vient de l'italien de pipistrello (chauve-souris) dĂ©formation de italien vipistrello, qui vient lui-mĂȘme du latin vespertilio, issu de vesper (soir) car cette charmante petite bestiole est nocturne.
Les vĂȘpres sont l'office du soir, du latin vesper (soir).
Vespéral est l'adjectif qualifiant ce qui se rapporte au soir, et au couchant, issu de vesperae (soirée) et de vesper, soir.
Hesperides est un "cognat" de vesperae, mot de la mĂȘme famille, puisqu'il dĂ©signe des nymphes, du grec áŒ™ÏƒÏ€Î”ÏÎŻÏ‚, HesperĂ­s, filles d’Hesperus, l’Occident, ou l'Ă©toile du soir, le Couchant personnifiĂ©.
Ci-dessous :
de Frederic Leighton (1830-1896)
Jardin des Hespérides 1892
Les trois HespĂ©rides, ÉglĂ©, Érythie et HespĂ©rie sont lascivement endormies dans leur jardin fabuleux, situĂ© Ă  la limite occidentale du monde.
Un jour, Héra s'aperçut que les Hespérides, qui avaient la garde d'un arbre merveilleux, volaient les pommes d'or, .
La dĂ©esse HĂ©ra plaça alors un dragon Ă  cent tĂȘtes, autour du pommier pour en interdire l'accĂšs.
HĂ©raclĂšs dut, au cours de ses douze travaux, dĂ©rober ces pommes d'or : il chercha alors le jardin des HespĂ©rides qui se trouvait la oĂč se finissait le soir la course des chevaux de Zeus.
HéraclÚs, (dont le nom signifie "Gloire d'Héra", comme Cleo-patra, "gloire du pÚre", vu récemment) franchit alors le détroit de Gibraltar, et vit les deux colonnes qui allaient porter son nom de chaque cÎté du détroit : le djebel Musa et rocher de Gibraltar.
De ce fait, HĂ©raclĂšs-Hercule arriva sans doute au Maroc, au Maghreb, ou al-MaÄĄrib, signifiant aussi "couchant", et accessoirement, pays oĂč poussent les oranges, comme chacun sait...
Dans ce tableau, le dragon protecteur des pommes est un serpent : "pomme + serpent + femme tentatrice" : un trio de tĂȘte qu'on retrouvera dans un autre best seller trĂšs connu 😉
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Le partage est le bienvenu,
mais le "copié-collé" partiel, sans citer l'auteur de l'article,
est interdit.
Cet article, et plus de 600 autres, est Ă  retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 😼 "
- et sur mon blog :