Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

lundi 3 janvier 2022

Le sachez tu !? 😼 La mĂ©thode empirique ጘΌπΔÎčρÎčÎșός, emperikos l'expĂ©rience

 Le sachez tu !?

😼 La mĂ©thode empirique
On sait tous qu'apprendre par la mĂ©thode empirique, c'est apprendre sans thĂ©orie, juste en tirant des conclusions d'expĂ©riences successives donnant le mĂȘme rĂ©sultat.
Mais sait-on que le latin empiricus vient du grec ጘΌπΔÎčρÎčÎșός, emperikos lui mĂȘme issu de ጐΌπΔÎčÏÎŻÎ±, empeirĂ­a, l'expĂ©rience ?
ጐΌπΔÎčÏÎŻÎ± (expĂ©rience), se dĂ©compose lui mĂȘme en : ጐΜ (in) + Ï€Î”áż–ÏÎ± peira, (essai, tentative).
Sextus Empiricus, en grec ÎŁÎ­ÎŸÏ„ÎżÏ‚ ጘΌπΔÎčρÎčÎșός fut le surnom donnĂ© Ă  un philosophe sceptique (du verbe σÎșÎ­Ï€Ï„ÎżÎŒÎ±Îč, skĂ©ptomai (considĂ©rer, observer) et mĂ©decin qui a Ă©crit entre 180 et 200 aprĂšs JC.
Il Ă©crivait en grec, il naquit peut-ĂȘtre Ă  MytilĂšne, sur l'Ăźle de Lesbos, et mourut Ă  Alexandrie.
Sextus Empiricus approfondit la mĂ©thode des "sceptiques" dont le fondateur est le philosophe grec Pyrrhon d'Élis (vers 365–275 avant J.-C.)
Sa méthode prÎnait le pragmatisme experimental par opposition au dogmatisme et à la théorie, une démarche qui peut éventuellement aller à l'encontre de toute logique.
C'est toujours cette méthode que l'on suit aujourd'hui dans les démarches expérimentales :
1) observation
2) hypothĂšse
3) experience
4) résultat
5) interpretation
6) conclusion
La secte des Empiriques, fondĂ©e au IIIe siĂšcle av. J.-C. par Philinos de Cos, refusait l’idĂ©e des "dogmatiques", selon laquelle on peut dĂ©terminer les causes cachĂ©es des maladies Ă  priori, par la thĂ©orie.
Ne s’en tenant que Ă  ce qui est apparent, les Empiriques ne reconnaissaient dĂ©jĂ  que trois procĂ©dures :
* L’Î±áœÏ„ÎżÏˆÎŻÎ± autopsia : observation par soi-mĂȘme
* L’áŒ±ÏƒÏ„ÎżÏÎŻÎ± historia : observation faite par les autres
et rapportée par écrit
* Le "passage au mĂȘme"
Ci dessous :
John Locke (1632-1704) philosophe anglais
Portrait de John Locke, par Sir Godfrey Kneller de 1779
Collection Sir Robert Walpole, Houghton Hall
Dans son "Essai sur l'entendement humain", il considÚre que l'expérience est à l'origine de la connaissance et rejette la notion d'idées innées soutenue par Descartes.
Sa théorie de la connaissance est qualifiée d'empiriste.
Un portrait sans complaisance, sans poudre, ni fards, ni perruque, d'un homme intelligent et dĂ©jĂ  ĂągĂ©, donc plein... d'expĂ©riences 😉
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cet article, et plus de 450 autres, est Ă  retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 😼 "
- et sur le blog :