Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

samedi 20 février 2021

Le sachez tu !? 😮 "Echec et mat" vient de l'arabe aš-šāh māta, "le roi est mort", du persan šhâh mât,

 Le sachez tu !?

😮
"Echec et mat" vient de l'arabe : الشاه مات aš-šāh māta, "le roi est mort", traduction, en réalité erronée, du persan : شاه مات šhâh mât, "roi pris" ou plutôt de شاه ماند, šhâh mând, "roi abandonné, seul"
En effet, le roi est la seule pièce à ne pas pouvoir être tuée.
Cependant, le dernier Sha d'Iran, Mohammad Reza Shah Pahlavi, lui, est bien mort, seul et abandonné, au Caire le 27 juillet 1980...
Le chaturanga, du sanskrit चतुरङ्ग caturaṅga signifiant quatre corps, est un ancien jeu de stratégie indien, ancêtre du jeu d'échecs, et se jouant à quatre ou deux joueurs.
Le mot chaturanga figure dans l'épopée mythologique "Râmâyana", en sanskrit : रामायण, "la Geste de Rāma" composée dès le III° siècle avant. J.-C.
Chaturanga, est un terme militaire désignant les quatre corps d’armée indienne : éléphants, cavaliers, chars et fantassins.
En Orient, les échecs se sont développés à partir de la version chinoise, le Xiangqi, 象棋 , littéralement "échiquier des éléphants", en Corée et au Japon au X° siècle.
Manière de Caravage (1571–1610) Joueurs d'Echec
1610
Huile sur toile exposée à la Galerie de l'Académie de Venise.
Dans cette fin de partie, où les trois regards sont fixés sur la pièce que bouge le jeune homme au panache et pourpoint rouge, c'est le personnage central qui est remarquable : une femme, alors qu'en 1610, sa place était plutôt à sa broderie...
Cette jeune femme a une partie du visage dans l'ombre...
Remarquez : elle a le bras gauche autour du cou de son jeune frère, comme pour le soutenir, mais elle tient une fiole, qu'on devine à peine : soporifique à verser dans le verre de l'adversaire ? Tout est possible... d'autant que Caravage a peint, auparavant "Les tricheurs" au jeu de carte, où deux complices flouent un troisième.
Jeune femme et jeune homme se ressemblent et leur expression concentrée, bouche fermée, est commune.
Le personnage de gauche, lui, pourtant plus âgé, barbu, exprime la surprise : bouche ouverte, main levée, yeux écarquillés :
Ce coup final là, il ne l'avait pas vu venir ! 🙂
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :