Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

dimanche 16 janvier 2022

"Le Sachez Tu !? 😼 " Stryges strix au singulier, vient du latin strix (chouette)

 "Le Sachez Tu !?

😼 " Stryges
strix au singulier, vient du latin strix (chouette) qui vient lui-mĂȘme, comme on s'y attend, du grec ÏƒÏ„ÏÎŻÎłÎŸ strĂ­gx (oiseau de nuit) et de l'onomatopĂ©e du cri des effraies.
ÏƒÏ„ÏÎŻÎłÎŸ strix au singulier et στρÎčÎłÏŒÏ‚ strigos au pluriel, sont apparentĂ©s au verbe ÏƒÏ„ÏÎŻÎ¶Ï‰ strĂ­zĂŽ (siffler, crier).
Actuellement, et comme le mot "succube" vu précédemment, ce terme est remis à la mode grùce aux jeux videos comme Dragon Quest, aux bandes dessinées et séries du genre "Fantasie" (sic, pas de i), et il désigne, comme succube, un démon femelle ailé, au bec crochu et assoiffé de sang.
Mais la Strix la plus célÚbre reste celle qui a le menton dans ses mains crochues et qui nous observe en tirant la langue, du haut de Notre Dame.
Ces chimĂšres nĂ©ogothiques furent imaginĂ©es au XIX° siĂšcle par l’architecte EugĂšne Viollet-le-Duc (1814-1879) qui restaura Notre Dame.
Ci-dessous :
gravure de
Charles Meryon (1821-1868)
Stryge de notre Dame portant l'inscription au bas de l'ovale : "Insatiable vampire, l'éternelle Luxure, Sur la Grande Cité convoite sa pùture".
"Notre Dame de Paris" de V.Hugo, paru en 1831, ne la cite pas : et pour cause, le roman est antérieur la la pose de cette chimÚre (1850 environ).
Charles Meryon souffrait troubles psychologiques, de dépression, et du délire de persécution...
Il croyait en de nombreuses superstitions et il se passionnait pour les sciences occultes.
Ses estampes portent d'ailleurs souvent des significations cryptées (en bas à gauche, à cÎté de son monogramme).
RĂ©guliĂšrement internĂ© Ă  partir de 1858 Ă  l’asile de Charenton, il y mourut Ă  47 ans, en 1868.
Remarquer Ă  l'arriĂšre plan la tour Saint Jacques