Le sachez tu !? :o Chronique étymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique étymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

mercredi 1 décembre 2021

"Le sachez tu !? ūüėģ" Le baisers de Francesca et Palo" 1835

 "Le sachez tu !?

ūüėģ" Le baiser de Francesca et Palo"
du peintre romantique Ary Scheffer (1795-1858).
Cette peinture repr√©sente les √Ęmes tortur√©es de Paolo Malatesta, noble de Rimini et Francesca da Polenta, noble dame de Ravenne.
On remarque deux personnages dans l'ombre, qui observent : il s'agit de Dante Alighieri, en rouge, et du po√®te latin Virgile, avec les lauriers, spectateurs, √©voluant dans le deuxi√®me cercle de l'enfer, celui de la luxure, d√©crit dans l'Ňďuvre po√©tique de Dante : la "Divine Com√©die".
Francesca da Rimini (1255-1285) fut donnée en mariage, pour sceller un pacte politique entre deux familles gibelines contre les familles Guelfes, soutenant le pape.
En effet, la main de Fransceca fut accordée par son père à un noble condottiere gibelin, Gianciotto Malatesta (1240-1304).
Hélas, non seulement Gianciotto Malatesta avait 15 ans de plus que sa jeune et belle épouse, amis il était il était, de surcroit, difforme et boiteux.
Pour faire accepter cette union à la belle Francesca, et cacher son infirmité, le futur époux envoya son jeune frère, le beau Paolo "il bello", à qui il donna sa procuration.
Mais les deux jeunes gens maudits tombèrent éperdument amoureux.
Une fois au ch√Ęteau de Gradara, succombant √† leur passion adult√®re, ils √©chang√®rent un premier baiser que le mari, qui les √©piait, surprit.
Le vieux mari jaloux tua alors son √©pouse et son jeune fr√®re durant cette premi√®re √©treinte, d'un seul coup de dague qui les transper√ßa au cŇďur tous les deux....
Cette histoire d'amour tragique, sur fond de lutte entre les partis Guelfes, partisans du pape, et Gibelins, partisans des prétendants issus de la famille allemande de Hohenstaufen, n'est pas sans rappeler celle de Roméo et Juliette qui se déroule dans le cadre de ce même conflit, mais à Véronne, à quelques kilomètres de Rimini.
Ary Scheffer n'exécuta pas moins de 8 versions de ce tableau qui eurent toutes beaucoup de succès.
Cette première version, datée de 1835, est exposée au musée de Cleveland;
celle de 1851 est à Pittsburg;
la version de 1854 est à Hambourg;
la dernière version, exécutée en 1855, est visible au Louvre.
Le thème du baiser maudit de Francesca et Paolo inspira toute une génération d'artistes, peintres, sculpteurs, librettistes :
La fameuse sculpture d' Auguste Rodin (1840 -1917), le baiser, visible au Mus√©e Rodin 77 rue de Varenne, repr√©sente bien la premi√®re et derni√®re √©treinte de ce jeune couple maudit, dont les √Ęmes errent √©ternellement aux enfers...
Dans la peinture ci-dessous, le mouvement des deux corps nus, de la chevelure et des tissus, un mouvement en arc de cercle, figure l'√©tat d'errance des ces deux √Ęmes, dans les t√©n√®bres.
Il faut remarquer la trace mortelle de la dague, à la fois dans la poitrine de Paolo et le dos de Francesca.
TOUS DROITS R√ČSERV√ČS © 2019
Cette étymologie, et plus de 400 autres articles,
est à retrouver sur :
- ma page Face Book : " Le sachez tu !? ūüď∑ "
- et sur mon blog :