Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

lundi 29 novembre 2021

"Le Sachez tu !? " 😼 NoĂ«l NoĂ«l vient du latin natalis, naissance.

 "Le Sachez tu !? "

😼 NoĂ«l
Noël vient du latin natalis, naissance.
Mais cette fĂȘte de la naissance est antĂ©rieure au christianisme.
En 274, l'empereur romain AurĂ©lien fixa au 25 dĂ©cembre, la fĂȘte appelĂ©e "Dies Natalis Solis Invicti", ou "jour de la naissance du soleil invaincu".
Le choix du 25 décembre provenait sans doute du calcul du nouveau calendrier julien, imposé par Jules César, fixant le solstice d'hiver à cette date erronée.
En effet, au solstice d'hiver, les jours recommencent Ă  rallonger, signe d'espoir et de renouveau de la terre fertile.
Cette date correspondait Ă©galement Ă  la fin des fĂȘtes traditionnelles des Saturnales et au jour de la naissance de la divinitĂ© solaire Mithra, dĂ©esse d'origine perse qui nait en Ă©mergeant d'un rocher.
L'empereur Aurélien faisait ainsi d'une pierre trois coups : il unifiait religieusement l'empire en contentant les adeptes de "Sol Invictus" (soleil invaincu), les adeptes du culte de la Déesse mÚre Mithra, et les traditions romaines.
La premiÚre mention d'une célébration chrétienne le 25 décembre date de l'an 336 à Rome.
Le christianisme devient ainsi à son tour un des cultes de l'Empire romain célébrant une festivité pendant cette période du solstice d'hiver.
Ces traditions religieuses se superposĂšrent et la date exacte de la naissance de Yehoshua nĂ© Ă  Ś ŚŠŚšŚȘ, Natzrat, en GalilĂ©e, vers - 3 avant notre Ăšre ( 😉 ) Ă©tant inconnue, le 25 dĂ©cembre a Ă©tĂ© vraisemblablement choisi afin d'unir par "synchrĂ©tisme" les coutumes liĂ©es Ă  cette date.
Bonus : syncrĂ©tisme vient du grec συΜÎșρητÎčσΌός sunkrĂȘtismĂłs signifiant "union des CrĂ©tois", et dĂ©signait initialement une coalition guerriĂšre, puis une appropriation de coutumes religieuses plus anciennes par une nouvelle religion.
Ci-dessous :
Nativité
Il faut remarquer que la présence du boeuf dans l'iconographie des nativités est aussi une réappropriation du culte de Mithra, représentée traditionnellement sacrifiant un boeuf, en signe expiatoire : le sang purificateur devait arroser la terre fertile.
Sandro Botticelli (1445–1510)
Fresque 200 × 300 cm
Basilique Santa Maria Novella, Florence
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2019
Cette Ă©tymologie, et plus de 400 autres articles,
est Ă  retrouver sur :
- ma page Face Book : " Le sachez tu !? đŸ“· "
- et sur mon blog :