Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

dimanche 23 mai 2021

Le sachez tu !? 😼 Enfer, infernus, infra, en-dessous

 

Le sachez tu !? 😼
Enfer : aprÚs le Paradis, il était normal que nous cherchions à localiser l'Enfer : nous avons déjà une indication de "Jean-Sol Partre" (comme dit Boris Vian) : "C'est les autres"...
mais cela ne suffit pas vraiment ... 😉
Enfer, infernal, viennent tout simplement du latin infernus, de infra, ce qui est en dessous, opposé à supra...
On avait dĂ©jĂ  remarquĂ© que, chez les Grecs, le Dieu des Enfers Hades, ("celui qu'on ne voit pas") rĂ©gnait sur un domaine sous-terrain qui mĂ©ritait bien une descente... (aux Enfers) (J'explique parce que certains, au fond de la salle, ne sont pas attentifs... 😉 )
En grec, on parle aussi des flammes de la "Géhenne", en fait, "Guei ben Hinnom", ou Vallée des Fils de Hinnom, vallée autrefois réservée aux pestiférés et aux lépreux, qu'on peut encore visiter au sud de Jérusalem...
Pour illustrer l'Enfer :
Le triomphe de la guillotine en enfer 1795 (musée de l'Ermitage)
Nicolas Antoine Taunay (1755-1830)
Taunay critique, dans ce tableau apocalyptique et satirique, à la JérÎme Bosch, le rÚgne de la "Terreur" de 1794 : il représente l'invasion des Jacobins et l'assassinat des démons.
Dans le ciel, des artistes et des poÚtes jacobins, coiffés du bonnet, complices de la propagation médiatique de la révolution, sont conduits par David portant son chevalet.
Au dessous, siÚge le Tribunal révolutionnaire et une femme fait ses derniÚres priÚres.
La guillotine s'élÚve sur un rocher, à gauche, se détachant sur un fond embrasé et grandiose.
En bas, Robespierre et Saint-Just sont portés en triomphe, précédés de Marat, traßné dans sa baignoire.
Ces scĂšnes de tuerie et de cannibalisme effraient jusqu’aux dĂ©mons de l’Enfer qui s’enfuient Ă  gauche, abandonnant leurs abĂźmes enflammĂ©s Ă  ces envahisseurs rĂ©volutionnaires sanguinaires et portant tous le bonnet phrygien rouge.
Inutile de chercher Charlie, et, non, le drapeau noir, n'est pas celui de Daech malgrĂ© les nombreuses dĂ©capitations 😉
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 370 autres, est Ă  retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? đŸ“· "
- et sur mon blog :