Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

mercredi 20 janvier 2021

Le sachez tu ?! 😼 Rutilant vient de rutilarer : " teindre en roux"

 Le sachez tu ?!

😼 Rutilant : on a pris l'habitude d'utiliser aujourd'hui ce mot comme un superlatif Ă  "brillant", qualifiant souvent une pomme ou un cuivre que l'on ferait rutiler, Ă©tinceler d'avantage encore, en le frottant Ă©nergiquement, un peu comme Aladin le faisait avec sa lampe magique, mais sans effets secondaires. 😉
Or rutilant signifie, en réalité, d'un "rouge ardent", écarlate, puisque ce mot vient du latin rutilarer, teindre en roux.
Rutilarer est apparenté au latin russus, roux et ruber, rouge, qui a donné aussi des mots tels que Rubens, rubéole, rubis, rubrique (titre en rouge)...
Rutilarer est aussi apparentĂ© avec le latin rubicundus, rubicond, comme le fleuve " Rubicon", celui que CĂ©sar franchit en "jetant les dĂ©s" ( 😉 ) en - 49 avant J.C, avec son armĂ©e, malgrĂ© l'interdiction du SĂ©nat romain.
La toponymie n'explique cependant pas pourquoi le Rubicon porte ce nom : algues rouges, boues rouges de bauxite -(quoique celles-ci furent plutĂŽt localisĂ©es depuis du cĂŽtĂ© de Ajka en Hongrie ! 😉 ) ou sang, l'histoire est muette Ă  ce sujet...
Le latin ruber est apparentĂ© au grec ጐρΔυΞέω, ereuthĂ©ĂŽ comme Ă©rythĂšme (fessier, ou pas), de l’indo-europĂ©en *h₁rudÊ°rĂłs (rouge).
Maurice Louis Monnot, nĂ© en 1869 Ă  Paris et mort en 1937, a peint de nombreuses nature mortes oĂč il met en relief des cuivres... rutilants.
Nature morte au pot de cuivre