Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

dimanche 16 janvier 2022

Le Sachez tu !? 😼 Patient patience, passion, du verbe patior, pati, (endurer, souffrir).

 Le Sachez tu !?

😼 Patient
patience, passion, passible, et en élargissant "pénitent", ont une racine (étymon) commune : le latin "patiens", du verbe patior, pati, (endurer, souffrir).
Patior est apparentĂ© au grec Ï€ÎżÎčÎœÎź, poináșż (peine, chĂątiment), lui mĂȘme apparentĂ© Ă  Ï€ÎŹÏƒÏ‡Ï‰, pĂĄskho (endurer) ou Ï€ÎŹÎžÎżÏ‚, pathos (passion).
Aujourd'hui on parle plutÎt de la "patientÚle" d'un médecin, terme prenant en compte la valeur financiÚre que celle ci représente.
Lors de la revente de sa patientĂšle, celle ci est valorisĂ©e de 25 Ă  50 % de la moyenne des trois derniers chiffres d’affaires annuels du cabinet pour un mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste.
Ci-dessous :
une peinture datant de 1820 et exposée à l'Institut des Arts de Minneapolis :
l'autoportrait de Francisco de Goya (1746–1828)
avec le Docteur Arrieta lui faisant boire une potion (du latin potio, du verbe poto (buvant, de bibo), comme "potable" : buvable).
Goya a le visage blĂȘme, les mains crispĂ©es sur la couverture et semble souffrir.
Goya a écrit que le Docteur Arrieta lui avait sauvé la vie, mais on ne sait de quel mal exactement...
Il vécu encore huit ans aprÚs cette grave maladie.
On peut lire au bas de la peinture :
« Goya reconnaissant, Ă  son ami Arrieta : pour la justesse et l'application avec lesquelles il lui a sauvĂ© la vie dans son intense et
dangereuse maladie, dont il a souffert fin 1819, Ă  l'Ăąge de soixante-treize ans. Il l'a peint en 1820. »
A l'arriÚre plan : trois visages sombres, celui de gauche tient une coupe, ce sont sans doute les médecins qui ont égaré le malade avant l'intervention du docteur Arrieta.
Goya, a souffert d'une mystĂ©rieuse maladie qui l'a empĂȘchĂ© de produire pendant une annĂ©e, en 1819 et l'a laissĂ© sourd.
Il s'agirait d'une maladie auto-immune appelée syndrome de Susac.
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cet article, et plus de 450 autres, est Ă  retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 😼 "
- et sur le blog :