Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

jeudi 6 mai 2021

Le sachez tu !? 😼 Elucubration du latin : (e)lucubro : travailler à la lueur d'une chandelle

 Le sachez tu !?

😼
Elucubrations signifie aujourd'hui divagations, extravagances, mais saviez vous que ce mot vient du verbe latin elucubro, lui mĂȘme issu du verbe lucubro signifiant initialement :
"travailler de nuit, à la lueur de la chandelle", et donc, effectuer un travail déraisonnable.
Selon l'Ă©vĂȘque Isidore de SĂ©ville (vers 560-636) qui le stipule dans son encyclopĂ©die "Etymologiae", le verbe latin lucubro pourrait ĂȘtre composĂ© de luceo ("luire") + umbra ("ombre") et signifierait donc primitivement : ce qui luit dans l’ombre.
Le peintre lorrain Georges de La Tour (1593-1652) fut un des grands spécialistes de la technique du clair-obscur et des scÚnes nocturnes, éclairées à la lueur de la bougie.
Saint Joseph le Charpentier, 1640
Huile sur toile de 1.3 m X 1 m exposée au Louvre.
Saint Joseph, patron des charpentiers et pĂšre de JĂ©sus, perce une poutre Ă  l'aide d'un outil pour y mettre une cheville.
Un marteau et un rabot son aussi Ă  ses pieds.
Il travaille à la lueur de la bougie que porte l'enfant Jésus et dans cette scÚne, seul le visage de Jésus est réellement dans la lumiÚre.
On peut imaginer, dans cette scÚne lugubre, et dans le visage sombre et sérieux du vieux pÚre, une prémonition du travail de montage de la croix de bois sur laquelle finira l'enfant devenu adulte...
Il faut remarquer la lumiĂšre de la flamme, qui passe au travers de la mains de l'enfant, et ses doigts, trans-lucides, laissent traverser la lumiĂšre au sens propre (trans+luceo)
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 370 autres, est Ă  retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? đŸ“· "
- et sur mon blog :