Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey Ă  Gergy

Le lundi 20h30 Ă  22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

mercredi 3 février 2021

Le sachez tu !? 😼 chandeleur vient de "festa candelarum", qui a donnĂ© candĂ©labre

 Le sachez tu !?

😼 chandeleur vient de "festa candelarum", qui a donnĂ© candĂ©labre, fĂȘte des chandelles.
La chandeleur est fĂȘtĂ©e le 2 fĂ©vrier, et on faisait une procession aux flambeaux.
C'est la superposition, le "syncrĂ©tisme" d'une fĂȘte celte et d'une fĂȘte juive, comme souvent.
Elle a lieu 40 jours aprÚs Noël; elle commémore la tradition juive de la purification de l'accouchée et la présentation du fils ainé au temple de Jérusalem et son "rachat" par des offrandes.
La survivance de cette offrande est la piĂšce d'or qu'on doit garder dans la main en faisant sauter la crĂȘpe.
La tradition des crĂȘpes vient de la tradition juive du grand nettoyage de printemps pour Pessah (PĂąque) oĂč l'on doit nettoyer la maison de toute trace de poussiĂšre et de toute trace de farine.
Il faut donc consommer blé, orge, épeautre, seigle, avoine ayant fermenté, avant Pessah, et ceci pour renouveler les stocks.
La moufleta est une crĂȘpe juive sĂ©pharade, d'Afrique du nord, traditionnellement consommĂ©e pendant la cĂ©lĂ©bration de la mimouna, le lendemain de la PĂąque juive.
Les AshkĂ©nazes d'Europe centrale, ont aussi leur crĂȘpe traditionnelle : les blintzes qui sont cuisinĂ©es pour la fĂȘte de Chavouot, fĂȘte de la rĂ©colte en mai, durant laquelle on consomme des laitages.
Chez les Celtes, et particuliĂšrement en Irlande, on fĂȘtait Imbolc le 1er fĂ©vrier, entre la fĂȘte de Yule le 21 dĂ©cembre et avant Irl. Beltaine, le 1er mai.
Ce rite en l’honneur de la dĂ©esse Brigit cĂ©lĂ©brait la purification et la fertilitĂ© au sortir de l’hiver.
Les paysans portaient des flambeaux et parcouraient les champs en procession, priant la déesse de purifier la terre avant les semailles
Trois gĂ©nĂ©rations, sur ce tableau, sont rĂ©unies pour dĂ©guster les crĂȘpes qui sont au centre de la composition : grands-parents, parents, et un petit garçon aux joues rebondies.
La profusion des crĂȘpes, l'air serein du grand-pĂšre, les vĂȘtements cossus de la bru, tout indique que cette famille de manque de rien.
Le grand-pÚre a le coude sur le pichet d'étain : il a fini de boire, et il montre ainsi sa sobriété. Le fils à un pichet à la main mais ne s'en sert pas.
Le pĂšre et le fils ont le mĂȘme profil et se ressemblent : une continuitĂ© entre les gĂ©nĂ©rations s'annonce ainsi
Pieter Aertsen (vers 1508 –1575)
Peintre nord-néerlandais
Lieu de travail Anvers (1535–1556), Amsterdam (1556–1575)
scĂšne de genre
1560 exposé au Museum Boijmans Van Beuningen
huile sur panneau de bois
Dimensions Hauteur : 87,0 cm ; Largeur : 169,3 cm
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est Ă  retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? đŸ“· "
- et sur mon blog :