Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

jeudi 20 août 2020

L'absinthe pemet de trouver les sources de la Loue

 Le sachez tu !? 😮 Quand l'hydronymie emprunte les chemins de traverse de "l'alcoolographie", ou un fait divers apéritif au service des connaissances hydrologiques :

Le dimanche 11 août 1901 à midi, un violent orage s'abat sur Pontarlier et à 12h 20 la foudre frappe le dôme central de l'usine Pernod.
L'incendie est instantané.
l'absinthe stockée en grande quantité risque de provoquer des explosions et l'incendie risque de se propager dans Pontarlier.
Un employé de l'usine décide de vider les cuves d'alcool et d'absinthe dans le Doubs pour éviter qu'elles n'explosent.
On raconte que des personnes remplissaient des bouteilles et que des soldats en garnison à Pontarlier emplissaient leur casque de ce apéritif improvisé.
Deux jours plus tard, la Loue à sa source prend une teinte verte et dégage l'odeur caractéristique de l'absinthe, mettant ainsi en évidence que la Loue n'est qu'une résurgence du Doubs.
La vérification scientifique de cette hypothèse sera faite quelques années plus tard à l'aide d'un colorant spécifique.
En 1903, une nouvelle usine Pernod plus moderne sera construite.
Mais, nouveau revers l'absinthe sera interdite !
L'absinthe, boisson sulfureuse rendue célèbre par des artistes du XIXe siècle tels que Van Gogh ou Verlaine, fut interdite car elle était accusée de "rendre fou": aujourd'hui, la "Fée verte" connaît une nouvelle vie.
Dans l'esprit des Français, "l'absinthe est encore la boisson interdite qui rend fou: il y aura toujours un mystère autour de cette boisson", prédit Fabrice Herard, organisateur des Absinthiades de Pontarlier (Doubs), une manifestation dédiée à l'absinthe.
Muse du peintre Van Gogh et du poète Verlaine dont Émile Zola a décrit les ravages dans "L'Assommoir", l'absinthe est la boisson des artistes du XIXe siècle.
Mais dans les années 1900, cet alcool distillé né en Suisse au XVIII ème siècle et tirant entre 45 et 72 degrés est accusée de provoquer de graves dégâts cérébraux, en raison de l'une des molécules de la plante d'absinthe, la thuyone. Le 16 mars 1915, l'absinthe est interdite en France.
"L'absinthe rendait fou parce que les gens en consommaient trop et à un degré trop fort", estime François Guy, propriétaire de la distillerie du même nom, crée en 1890 par son grand-père à Pontarlier (Doubs).
"Aujourd'hui, des études montrent que la thuyone n'est pas néfaste, les effets pervers de l'absinthe étaient dus à l'alcool", souligne-t-il.
L'interdiction de la "Fée verte" provoque une catastrophe économique sur le secteur de Pontarlier, capitale française de ce spiritueux anisé.
Dans les années 1900, cette petite ville située près de la Suisse compte 23 distilleries et 111 bistrots. Les distilleries font travailler près de 3.000 personnes et produisent plus de 10 millions de litres livrés au monde entier.
"À l'époque, 80% de l'activité de la ville dépendait de la production d'absinthe et pratiquement personne n'est arrivé à se reconvertir", explique François Guy.
En 1988, l'absinthe est de nouveau autorisée en France mais uniquement sous l'appellation "spiritueux à base de plantes d'absinthe", avec un taux de thuyone limité à 35 mg/L.