Le sachez tu !? :o Chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Le sachez tu !? :o Petite chronique Ă©tymologique et culturelle par Laurence Chalon

Les articles classés par dates :

lundi 15 novembre 2021

Le sachez tu !? 😼 Goy, Gadjo, Kñfir, Toubab et autres qualificatifs...


Le sachez tu !? 😼 Goy, Gadjo, Kñfir, Toubab et autres qualificatifs...
Petit lexique Ă  l'usage de celui qui n'est pas...
- Goy, Ś’Ś•Ś™, des goyims : un non juif, Ă  l'origine goy signifie juste "peuple, gens" en hĂ©breu
- Gadjo, des gadjé : un non tzigane, non gitan (raclo, racli : garçon, fille, daron, daronne : pÚre, mÚre)
- KĂąfir, des kouffars, vient de l' arabe : ÙƒŰ§ÙŰ± kāfir : mĂ©crĂ©ant
- Roumi, une roumia : un chrĂ©tien en arabe, de ّ۱ُومِي, rĆ«miyy issu de "romain"
- Gaouria : injure désignant une femme européenne en arabe
- Toubib : l’arabe Ű·َŰšِÛŒŰš, áč­abÄ«b (sorcier, mĂ©decin), via le maghrĂ©bin áč­bib : un europĂ©en
- Toubab : en wolof désigne le blanc ( souvent médecin à l'origine)
- Zoreille : un blanc pour les rĂ©unionnais (peut-ĂȘtre parce que les chasseurs d'esclaves enfuis ramenaient les oreilles pour se faire payer, ou que les blancs ont de grandes oreilles rouges...)
- Mec : pourrait venir de l’argot mac, apocope de maquereau souteneur
- Keum : verlan de mec (keuf : verlan de flic)
- Souchien ( sous entendu "sous chien") : français de souche
- Welches : Français de "l'intérieur" pour un alsacien
- Pinzutu, des pinzuti : Français du continent, de pointu, du tricorne porté par les français
- Frog, frogguies : un Français pour les anglais : grenouilles, car les français mangent des grenouilles
- Visage pùle : un européen pour les indiens d'Amérique
Dans l’AntiquitĂ©, les Grecs mĂ©prisaient les Perses parce qu’ils Ă©taient pĂąles et effĂ©minĂ©s : ne faisant pas leurs exercices virils Ă  l'extĂ©rieur, ils n'Ă©taient pas halĂ©s.
Au contraire, les geishas blanchissaient leur peau Ă  la craie, de mĂȘme que les dames nobles de l'ancien rĂ©gime se fardaient au cĂ©ruse, ou carbonate de plomb, et portaient des voilettes pour se distinguer des paysannes dont la peau brunissait lors des travaux extĂ©rieurs.
Ci-dessous :
Theodore Valerio (1819 -1879)
Bashi Bouzuk d'Egypte
aquarelle 1855
(Paris, école nationale supérieure des Beaux-Arts )
Lors de la guerre de Crimée (1853-1855), Théodore Valério suit l'armée turque d'Osman Pacha.
Il réalise de trÚs nombreuses aquarelles quasi ethnographiques sur les types et les costumes des populations indigÚnes.
TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Cet article, et plus de 350 autres, est Ă  retrouver sur :
- la page Face Book " Le sachez tu !? 😼 "
- et sur le blog :