Cours de DANSES COUNTRY en Bourgogne 21 et 71 CONNECTION 71 Chalon sur saone

Danse COUNTRY CONNECTION 71 :
Le vendredi 20h30-22h30
GERGY 71 Saone et Loire
Chalon sur Saone nord, Beaune sud
Salle des fetes
ou salle villeneuve 150 route Virey à Gergy

Le lundi 20h30 à 22 h
cours de danse débutant :
salle villeneuve, 150 rte Virey Gergy

Renseignements : 06.72.44.00.12.
Face book : Country Connection 71
seance d' essai gratuite
Cotisation annuelle : 25€

Les articles classés par dates :

mercredi 20 janvier 2021

Le sachez tu !? Rebecca de Daphné Du Maurier

 Le sachez tu ?!

😮 Rebecca : on connait le film d'Hitchcock de 1940, la version de Ben Wheatley de 2020, et surtout le roman éponyme de l'écrivaine anglaise Daphné Du Maurier qui a inspiré ces deux réalisateurs.
Mais connait-on les diverses sources d'inspiration qui ont alimenté l'imagination de Daphné du Maurier ?
De prime abord, les similitudes sont évidentes avec la Jane Eyre de Charlotte Brontë et Daphné du Maurier ne s'en cachait pas : écriture à la première personne, une jeune demoiselle de compagnie/préceptrice, tombant sous le charme d'un ténébreux et riche noble, Edward Fairfax Rochester, bien plus âgé qu'elle et piégé dans dans un précédant mariage malheureux, présence obsédante de l'ancienne épouse, incendie final du manoir, etc...
Mais, plus grave, l'écrivaine anglaise est accusée de plagiat par la brésilienne Carolina Nabucco qui écrit en 1934, donc 4 ans plutôt, la " Successora " (traduit par la " préférée ").
Effectivement, les ressemblances entre les deux romans relèvent cette fois plus que de la simple inspiration : sous le soleil du Brésil (et non celui de Monte-Carlo) la jeune Marina (et non Rébecca), fait la connaissance d'un riche homme d'affaires de Rio de Janeiro, Roberto Steen (et non Maximilien de Winter).
Mr Steen tombe sous le charme de la jeune Marina, et finalement demande sa main à sa mère.
Après le mariage et un voyage de noces idyllique, Marina, devenue la nouvelle madame Steen, doit trouver sa place dans la haute société de Rio.
Elle subit vite les sarcasmes de la sœur et des amis de son mari, qui passent leur temps à la comparer à la défunte et superbe Alice Steen, précédente épouse de Roberto.
Marina doit surtout affronter la gouvernante, Juliana, (et non Mrs Danvers) qui voue une admiration sans limite à la première madame Steen.
Non seulement ce scénario est troublant de ressemblance mais il semble Carolina Nabuco aurait bien envoyé vers 1936 son best seller brésilien au traducteur de Daphné du Maurier...
Mais les accusations de plagiat ne s'arrêtent pas à la "Préférée" pour l'auteur de Rébecca : en effet, un procès à lieu à New York en novembre 1947.
Edwina McDonald, écrivaine peu connue, dépose une plainte contre Daphné du Maurier en 1940, trouvant plus de 46 parallèles entre son roman "Blind Windows" se déroulant à la Nouvelle Orléans, publié en 1928, et Rébecca.
Il n'y a en fait que peu de ressemblances objectives entre Rebecca et ce roman ennuyeux où Wilda Garnett épouse un riche planteur plus âgé qu'elle et est confronté aux souvenirs de sa première épouse qui imprègnent la propriété.
En réalité, ce que Daphnée du Maurier n'avouera pas lors du procès, c'est que sa véritable source d'inspiration pour Rébecca n'est autre que Jeannette Ricardo, descendante du célèbre économiste, et surtout première épouse de son mari, le futur général et Sir Frederick Browning, de 11 ans son ainé.
Jeannette Ricardo signait son courrier d'un élégant monogramme "R" que l'on retrouve dans... Rébecca ! 😉
Daphné du Maurier, persuadée, comme son héroïne, que son mari était encore amoureux de cette première épouse encore très " présente ", nourrit pour elle une jalousie quasi obsessionnelle.
Jeannette Ricardo, remariée avec Ian Constable Maxwell, se suicida en 1944, comme Rebecca, à l'âge de 39 ans ans, en se jetant sous un train...
La première phrase du roman Rebecca "J'ai rêvé la nuit dernière que je retournais à Manderley " fut écrite en Egypte, dans la réalité comme dans le roman...
Et le sombre manoir imaginaire de Manderley en Cornouaille est inspiré par le le château réel de Menabilly loué, à partir de 1943, par le couple Browning-du Maurier, amateurs de voile, comme ses héros Rebecca et Maximilien de Winter.
Quant à la fascination quasi saphique de Mrs Danvers pour Rebecca, il suffit de se souvenir que Daphné du Maurier, bisexuelle, a eu plusieurs relations amoureuses dont une, platonique, avec la comédienne Gertrude Lawrence, pour y trouver la racine...
Daphné du Maurier a écrit de nombreux succès, et plus d'une quinzaine ont été adaptés au cinéma, dont : les Oiseaux, La Taverne de la Jamaïque, L'aventure vient de la mer, Ma cousine Rachel...
Ci-dessous : portrait de Daphné du Maurier jeune d'après une photo.
TOUS DROITS RÉSERVÉS © Laurence Chalon 2019
Cet article, et plus de 300 autres, est à retrouver sur :
- ma page Face Book " Le sachez tu !? 📷 "
- et sur mon blog :